Critique : Portal 2 (PS3)

Sorti de nulle part, le premier Portal a su se faire une place dans le coeur des joueurs avec des personnages et des repliques devenues cultes dans le milieu vidéoludique. Depuis, un deuxième épisode a fait son apparition. Alors, simple suite ou jeu de l’année ?

Nous revoici de retour, après les quelques incidents survenus à la fin du premier épisode, dans les bâtiments d’Aperture Science. À votre éveil, vous allez faire la connaissance d’un nouvel acolyte robotique, appellé Weathley, qui vous accompagnera pendant des tests que vous allez à nouveau devoir effectuer, sous peine de fortement décevoir GLaDOS, l’intelligence artificielle qui régit le complexe scientifique. Un devoir pour le bien de la science.

Ces fameux tests, ou plutôt puzzle, n’ont pas fondamentalement changé dans leur fonctionnement. Une fois arrivé dans une salle, vous avez une sortie à atteindre à l’aide de votre générateur de portails, qui va créer une entrée et une sortie sur n’importe quel mur, donnant lieu à de véritables casse-têtes. Portal 2 reprend les principes de son prédécesseur tout en ajoutant de nouvelles mécaniques de jeu. En plus du générateur de portails, vous devrez jongler avec trois gels différents, un cube qui réfléchit les lasers, des bumpers, un halo d’excursion et un pont de lumière. Des nouveautés bien amenées, et introduites au fur et à mesure le temps que le joueur se fasse la main.

Ce qui fait le charme de la franchise Portal n’est pas spécialement son gameplay, mais plutôt son univers totalement décalé et unique en son genre. De plus, le titre accomplit une tâche simple, mais tellement rare dans les jeux-vidéo : nous faire rire. Le jeu est vraiment bourré d’humour et on se surprend à rire aux tirades de GLaDOS, qui souhaite toujours autant vous tuer, ou encore Weathley. La narration est donc impecablement bien menée et reste encore cette fois-ci le gros point fort du titre.

Au rang des déceptions, nous citerons la difficulté qui a été revue à la baisse par rapport à l’opus précédent. La solution est généralement plus évidente à trouver, et nous aurions bien voulu se passer des quelques indications, certes assez discrètes, qui vont vous aiguiller. D’un point de vue visuel, les graphismes qui auraient pu être encore un peu plus léchés, la faute au moteur Source qui commence à se faire vieux.

Pour se ratrapper, les développeurs ont concocté un tout nouveau mode de jeu : le mode coopération. À l’aide d’un de vos amis, vous incarnerez tous deux un robot équipé d’un portal gun. Les mécaniques du mode solo s’appliquent également ici, et viennent prolonger le plaisir de traverser les salles de tests. Etant donné que vous avez la possibilité de créer quatre portails, le système devient rapidement complexe et la difficulté est rehaussée. Vous pourrez faire des gestes ou pointer une cible particulière à votre ami afin de vous faire bien comprendre. Une très bonne surprise, qui augmente sensiblement la durée de vie du jeu. En fonction de votre rythme, le mode solo se boucle généralement en 8 ou 10 heures.

Les musiques électroniques, bien que présentes, sont assez discrètes, mais nous retiendrons surtout le doublage original d’excellente qualité. Il suffit d’écouter Weathley avec son accent british pour s’en convaincre. Les voix françaises sont, pour une fois, bien interprêtées, mais nous vous conseillons tout de même la VO rien que pour les repliques.

Enfin, ceux qui ont acheté le jeu sur Playstation 3 seront ravis d’apprendre l’intégration de la célèbre plateforme Steam dans le jeu. En appuyant sur le bouton Select, vous aurez accès à votre liste d’amis Steam (avec qui vous pourrez jouer en coop.), à vos succès et aux dernières news du jeu. Ce n’est pas tout, puisque vous trouverez en plus dans la boîte un coupon pour télécharger gratuitement une copie de Portal 2 sur votre PC ou votre Mac. De quoi faire facilement pencher la balance si vous possédez les deux consoles …

Pour finir, Portal 2 est un excellent jeu que nous ne saurions trop vous recommander, pour son univers et son humour. De plus, la coopération est loin d’être anecdotique et est un bon complément au mode solo. Un jeu à ne rater sous aucun prétexte.

Mon appréciation : ★★★★★

 

 

 

 

Titre : Portal 2
Plate-forme :Playstation 3, Xbox 360, Mac, PC
Développeur : Valve
Editeur : Valve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.