Critique : Uncharted 3 : l’illusion de Drake (PS3)

Comme si cela n’était pas suffisant, Nathan Drake se relance dans de nouvelles aventures avec Uncharted 3 : L’illusion de Drake. Avec un deuxième épisode qui a laissé bon nombre de joueurs la mâchoire décrochée, Naughty Dog parviendra-t-il a reproduire le même tour de force ?

Vous le savez peut-être, Nathan Drake, personnage principal de Uncharted, a le don de se lancer dans des quêtes qui vont lui permettre de faire le tour du monde, en plus d’être terriblement dangereuses. Rebelote pour cet épisode, Nathan décide cette fois-ci de partir sur les traces d’un voyage effectué par Sir Francis Drake, son ancêtre. Ce voyage ne sera pas de tout repos, vous vous en doutez, Nathan ayant le don de s’attirer les pires ennuis possibles. En plus de nouveaux méchants, incarnés par la froide Marlowe et son homme de main Talbot, des personnages récurrents de la série seront une nouvelle fois de plus de la partie. D’un point de vue scénaristique, Uncharted 3 ne change pas sa recette et propose comme toujours une histoire contemporaine fictive agrémentée d’éléments historiques. Si l’histoire reste agréable à suivre, je l’ai trouvée moins prenante et moins bien ficelée que les précédents opus. Les évènements s’enchaînent rapidement, ce qui n’est pas un mal en soi, mais certaines scènes floues persistent, même une fois le jeu fini. Ne misez donc pas trop sur le scénario de ce troisième épisode, qui ne sert finalement que de fil d’Ariane pour vous transporter entre les différents lieux. Et vous allez en voir croyez-moi !

Epoustouflant, spectaculaire, intense, et j’en passe des meilleures, telles ont été les adjectifs pour qualifier l’action dans Uncharted 2 : Among Thieves. Sachez qu’il en est de même pour cet opus qui va une nouvelle fois vous en faire voir de toutes les couleurs. En effet, l’action reste toujours aussi impressionnante, que ce soit la mise en scène ou l’interaction avec le décor, et viendront vous surprendre plus d’une fois au cours de vos sessions de jeu. L’intensité n’a nulle autre pareille dans les autres jeux et reste pour le moment inégalée. Pour les personnes qui ont déjà longuement joué à la série, on sent tout de même que la recette atteint tout doucement ses limites, et que l’on commence de plus en plus à anticiper l’action (mur qui s’effondre, etc.). Le rythme est, quant à lui, un peu moins bien maîtrisé que son prédécesseur, mais reste tout de même un modèle pour les jeux d’action et d’aventure.

Chose non négligeable également, les combats au corps-à-corps ont été améliorés et rendus bien plus dynamiques qu’auparavant. En plus de devoir presser une touche pour éviter les attaques ennemies, Nathan utilisera à bon escient le décor (bouteilles, poêles, etc.) pour terrasser, une bonne fois pour toutes, ses opposants. Il n’y a pas eu d’autres changements majeurs à l’horizon. Les phases d’exploration s’appuient toujours sur les mêmes bases qui ont fait le succès de la série Uncharted. Il y a eu aussi un effort du côté des énigmes, qui sont globalement mieux réalisées. Dommage cependant qu’elles ne sont essentiellement présentes que pendant la première moitié du jeu.

Une fois de plus, les graphismes sont de haute volée, et vous font presque croire que vous assistez à un film dont vous êtes le héros. Les décors, la modélisation des personnages ainsi que les différents effets visuels sont à tomber. Comme si cela ne suffisait pas, Uncharted 3 met un point d’honneur à la diversité et à l’excellente réalisation de ses environnements. C’est clairement dans ce jeu que l’on voit que la frontière entre les cinématiques et le jeu in-game est de plus en plus mince. Pour tout vous dire, il m’est arrivé que je n’appuie sur aucun des boutons de la manette, pensant que j’avais affaire à une cinématique, alors que le personnage attendait une action de ma part. De plus, l’animation, que ce soit faciale ou en mouvement, a été tout autant travaillée. Bref, j’ai été littéralement bluffé par les visuels du début à la fin.

Fait assez rare pour être souligné, il est possible de choisir la langue audio dans le jeu. Vous pourrez ainsi mettre les voix anglaises, bien que la version française soit soignée et de qualité. L’humour pendant les dialogues a également été conservé, pour notre plus grand plaisir.

En plus du mode solo, qui se termine en neuf heures environ, les joueurs pourront jeter leur dévolu sur un mode coopératif et un mode multijoueur. Le premier, jouable en local ou en ligne, vous propose d’accomplir un objectif sur une carte que vous aurez préalablement choisie. Les mécaniques de jeu restent les mêmes, et un score est attribué à chacun dès la fin de la partie. C’est personnellement le mode que je préfère, sans compter le solo bien sûr.
Le second reprend en partie le système du deuxième épisode et y rajoute une multitude de nouveautés. Des nouveaux modes, tels que le Deathmatch par trois équipes de deux, ont fait leur apparition, il y a beaucoup d’éléments qu’il est possible de débloquer en montant de niveau ou à l’aide de l’argent récolté pendant vos parties multijoueurs. Que ce soit des capacités ou des skins pour votre personnage, il y a largement de quoi vous occuper pendant un petit moment. Cerise sur le gâteau, vous pouvez montrer au monde entier vos exploits en uploadant des vidéos de vos parties sur le web.

Au final, Uncharted 3 : l’illusion de Drake est un excellent jeu, qui a de grandes chances de vous scotcher devant votre console. On prend un malin plaisir à suivre, et à vivre, les pérégrinations de Drake. Un indispensable pour tous les possesseurs d’une Playstation 3.

Mon appréciation : ★★★★★


Titre : Uncharted 3 : Drake's Deception
Plate-forme :Playstation 3
Développeur : Naughty Dog
Editeur : Sony

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.