JV : mon top 3 de la décennie

Ça y est, nous sommes en 2011 ! Ce qui signifie que la première décennie de ce siècle est clôturée laissant place à la prochaine. Et si nous en profitions, suite à une bonne idée de la part de PriceMinister, pour dresser non pas un classement, mais plutôt une liste des trois jeux (toutes machines confondues) qui m’ont le plus marqués entre les années 2000 et 2010 ?  Il va sans dire que ces choix (extrêmement difficiles) sont subjectifs et ne reflètent que mes meilleurs souvenirs en tant que gamer.

Metal Gear Solid 3 : Snake Eater (Playstation 2) – 2005

Difficile d’omettre ce jeu alors que j’ai passé de très bon moments dessus et que je m’en souviens encore comme si c’était hier. Pour ceux qui ne connaissent pas, MGS 3 est un jeu d’action-infiltration qui vous met dans la peau de Snake, un soldat très expérimenté, dont la mission est d’empêcher la Russie d’utiliser une arme de destruction massive en pleine Guerre Froide. Ceci n’est qu’un court résumé d’une histoire bien plus complexe.

À l’époque (je parle comme un vieux maintenant), on parlait de ce titre comme étant l’épisode qui allait clôturer cette formidable série qu’était Metal Gear Solid.  L’histoire fut toute autre finalement puisqu’un quatrième et dernier (?) opus est sorti 3 ans après sur Playstation 3.  Pour en revenir à Snake Eater, je tiendrai tout d’abord à dire que c’était l’un des jeux sur lequel je suis resté le plus longtemps scotché, notamment grâce à son histoire, ses graphismes et son ambiance unique. La preuve, je voulais absolument le finir alors qu’à ce moment-là je souffrais d’une pneumonie !
Même si la totalité de son scénario me dépasse encore à l’heure actuelle, le fait que celui-ci soit sur un fond politique et qu’il fasse des liens avec des évènements ou objets qui existent (ou ont existé) réellement me fascine. Ceci a évidemment pour but de renforcer le réalisme, et le fait magnifiquement bien !  Ce n’est pas pour autant que MGS3 se prend trop au sérieux en laissant l’humour de côté.  En effet, il n’est pas rare d’entendre des phrases drôles ou de tomber sur des easter eggs pour le moins surprenants.

Les boss, aussi originaux les uns que les autres, font également la part belle à des combats mémorables (The Sorrow et The Boss …). Ceux qui se sont essayés au jeu doivent savoir de quoi je parle.

Enfin, le fait de se retrouver presque isolé dans une jungle, luttant pour sa survie tout en déjouant les plans des antagonistes, confère au jeu une ambiance pour le moins inhabituelle et assez excitante. Imaginez-vous camouflé et planqué dans des hautes herbes, couteau à la main, attendant la première occasion qui se présentera à vous pour mettre hors d’état de nuire le garde qui fait sa ronde. Je n’ai toujours pas retrouvé de sensations similaires dans un autre jeu !
Je pense que ça s’est senti lors de la lecture : Metal Gear Solid 3 est selon moi un titre qui mérite de figurer parmi les piliers du jeux-vidéo.

Uncharted 2 : Among Thieves (Playstation 3) – 2009

Disponible fin 2009, Uncharted 2 a provoqué un véritable engouement lors de sa sortie, et est entré dans le cœur de millions de joueurs. Sa technique ? Une aventure où on en prend plein la vue du début à la fin et une réalisation à couper le souffle.
Le héros, Nathan Drake, est un aventurier qui tente de connaître les raisons de la disparition de la flotte de Marco Polo et de son trésor. Une aventure qui se révèlera être plus longue que prévue …

Nathan en verra de toutes les couleurs tout au long de sa pérégrination et va enchaîner malchance sur malchance, mais gardera tant bien que mal son humour. C’est d’ailleurs ce qui fait tout son charme : c’est à la fois un personnage simple, charismatique et attachant. Composé de phases de gunfights et de plate-formes, Uncharted 2 a su trouver son équilibre pour ne pas lasser le joueur. Entre les énigmes et les explosions en tous genres, tout le monde pourra y trouver son compte.

Graphiquement, le jeu se révèle être une prouesse technique et n’a rien à envier, même plus d’un an après sa sortie, aux autres pointures du genre. De l’animation bluffante des personnages jusqu’aux effets de lumière, tout a été réalisé d’une main de maître.
Le mode multijoueur n’est pas en reste, et bénéficie également d’un soin particulier de la part des développeurs.
Inutile de dire que j’attends le troisième opus avec impatience afin de savoir si oui ou non il fera partie de mon coup de coeur 2011-2020.

LittleBigPlanet (Playstation 3) – 2008

Place cette fois-ci à la fibre créative avec LittleBigPlanet sur Playstation 3 ! Jouer, créer, partager. Ce sont les trois mots qui résument ce vent de fraîcheur qui m’a totalement séduit.
Le titre vous propose de jouer à des niveaux spécialement conçus avec un éditeur très complet. Ce dernier vous permet non pas de modifier un niveau existant (comme le propose déjà de nombreux titres), mais d’en créer un à partir de zéro et laisser libre cours à votre imagination ! À cette fin, de nombreux outils et objets sont à disposition pour satisfaire les level designers en herbe. Une fois terminée, vous pouvez partager votre création avec la communauté en l’exposant aux yeux de tous. Et c’est là que cela devient intéressant. En effet, plus de deux millions de niveaux ont été crées et on compte parmi eux de petites pépites.

Certains joueurs tentent de reproduire des jeux-vidéo connus (comme le montre la vidéo ci-dessus qui est basée sur Limbo, sorti sur le XBLA) tandis que d’autres y vont de leur propre chef en créant quelque chose d’original. La durée de vie est donc infinie, ou a en tous cas comme seule limite l’imagination des joueurs.
De plus, le plaisir se retrouve intensifié lorsque des amis (4 au maximum) s’incrustent dans votre partie. Seul point noir du tableau : l’apparition fréquente de ralentissements lorsque vous jouez en réseau avec d’autres personnes. Mais bon, ceci n’entâche en rien la qualité de cet OVNI qu’est LittleBigPlanet.

Par contre, j’ai remarqué que les jeux que j’ai cités ne sont sortis que sur des consoles produites par Sony. Bien entendu, j’ai également pris mon pied sur d’autres machines comme la Xbox 360 (Gears of War, Mass Effect et Halo Reach pour ne citer qu’eux) ou la GameCube (Zelda the Wind Waker et Super Smash Bros Melee). On a tendance à les oublier, mais les consoles portables sont dotées également d’excellents jeux, qui raviront les plus nomades d’entre nous.

Chaque décennie est révélatrice, et est synonyme de grosses sorties vidéoludiques, à la fois sur le plan software et hardware. Celle dans laquelle nous sommes actuellement ne fait que débuter, mais nous réservera certainement plein de surprises (l’avancée de la 3D et de la dématérialisation ?) pour notre plus grand plaisir de joueur.

Commentaires

  1. MonkeyShadow Répondre

    Même pas BioShock O.O !

    • Zokho Répondre

      Je n’aime pas trop les jeux « stressants ». :p
      Mais c’est vrai que ce jeu a un certain cachet avec l’ambiance de Rapture

  2. Yashiro Répondre

    Voilà 2 jeux sur 3 que je n’ai pas aimé ! Quel dommage ! ^^

    Même si les FPS ne sont pas ma tasse de thé, je sais reconnaître la qualité des deux titres que tu mentionnes.

    Mais résumer une décennies en 3 titres, c’est tellement compliqué. Si je m’essaie au sujet, cela donnerait quelque chose comme suit.

    1. World of Warcraft (2005)
    2. Gran Theft Auto IV (2008)
    3. Final Fantasy XII (2006)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.