Et si on visitait … Kagoshima / Koshikijima ?

Dans ce billet, je vous propose de découvrir la préfecture de Kagoshima, réputée pour ses îles (Yakushima, Tanegashima etc.) et ses plats tels que le Satsuma-imo (patates douces) ou le porc noir. Il sera surtout question dans cet article de Koshikijima , une île peu connue du public.

Kagoshima

Mais d’abord, commençons par la ville de Kagoshima. Cette ville se situant tout au Sud de Kyushu (une des îles principales du Japon) est surtout connue pour le Sakurajima, une ancienne île ratachée à la terre depuis une siècle, à cause de l’éruption de son volcan. Ce dernier étant toujours actif, la presqu’île est devenue un veritable lieu touristique. Une histoire raconte même que c’est Sakurajima qui était appelée Kagoshima jadis (“jima” ou “shima” signifiant île en japonais), car elle était entourée de falaises (= “kago” en ancien japonais). Un temple situé au sud de Kyushu où ils avaient une vue sur Sakurajima a alors été appelé le temple Kagoshima, de l’appelation de l’île, puis le nom se serait propagé au fil du temps.

Malheureusement, je n’ai pas eu le temps de visiter ce Sakurajima, mais je vous livre ici quelques images du centre-ville de Kagoshima.

Kagoshima

Kagoshima

Kagoshima

Kagoshima

Kagoshima

Kagoshima

Kagoshima

Kagoshima

Kagoshima

Kagoshima

"Ema", pour écire ses voeux

Kagoshima

Kagoshima

"Omikuji", une divination écrite sur papier

Kagoshima

Kagoshima

Chaque tiroir contient un Omikuji, qui vous apprendra sur votre avenir

Kagoshima

Kagoshima

Kagoshima

Kagoshima

Koi !

Kagosima

Kagosima

Tram

Kagoshima

Kagoshima

Kagoshima

"Shôchû" (alchool japonais), une spécialité de Kagoshima

Kagoshima

Kagoshima

"Yudofu" Soupe de Tofu avec légumes

Kagoshima

Kagoshima

Restaurant de Yudofu où l'on choisit les ingrédients que l'on veut avoir dans sa soupe

Kagoshima

Kagoshima

Merci mesdames, ce fut délicieux !

Kagoshima

Kagoshima

Un bar un peu caché

Kagoshima

Kagoshima

Quartier de bars traditionnels

Kagoshima

Kagoshima

Gare de Kagoshima

Koshikijima

Koshikijima, ou de son nom complet le Koshikijima-rettô, est une appellation donnée à l’ensemble des quelques îles se trouvant au Sud de Kagoshima. Ces îles principales sont le Kamikoshiki (= le haut Koshiki), le Nakakoshiki (= le milieu Koshiki) et le Shimikoshiki (= le bas Koshiki). Le seul moyen d’atteindre ces îles est de prendre un bateau, qui fait le trajet entre le Kamikoshiki, Shimokoshiki et Kagoshima, quatre fois par jour. Ce sont donc des îles isolées du monde extérieur, qui n’ont que peu été confrontées au développement industriel et technologique. Il n’y a donc pas de convini, pas de centre shopping, ni même de game center.

Durant mes séjours, je ne suis resté qu’à Kamikoshiki, où j’ai eu le plaisir de faire le tour de l’île en vélo (il n’y avait que 4 vélos de location dans toute l’île, c’était la guerre pour en acquérir un !), avec un guide et un appareil photo en main.

Bukeyashiki

L’un des attraits de Kamikoshiki sont les Bukeyashiki, des anciennes maisons de samurai. Ces maisons ont la particularité d’être entourées par une enceinte formée de pierres rondes, venant directement de la plage de Koshiki. Une autre caractéristique est qu’en franchissant le centre, on entre dans un jardin, qui fait le tour de la maison. L’entrée de la maison ne se trouve jamais en face de l’ouverture de l’enceinte, pour éviter une embuscade directe des ennemis.

Aujourd’hui, ces fossées jouent le rôle de protection contre les tempètes. Les vieilles maisons de Koshikijima sont d’ailleurs très basses, afin de réduire l’impact du vent lors des cataclysmes.

Koshikijima

Koshikijima

Quartier d'anciens Bukeyashiki

Koshikijima

Koshikijima

Maison anti-tempête, avec un store en bois ne laissant aucune ouverture

Koshikijima

Koshikijima

Maison anti-tempête, avec une hauteur très basse et protégée par le muret

Koshikijima

Koshikijima

Temple à côté des Bukeyashiki

Koshikijima

Koshikijima

Muret des Bukeyashiki

La mer

Le panorama le plus connu de Kamikoshiki est le Nagamenohama, un mot composé de “Nagame” (= la vue) et “Hama” (= la côte). Cette côte a la particularité d’avoir plusieurs lacs formés naturellement à partir des baies, qui ont été “bouchées” à causes des vagues et des marrées. Ce sont là des situations géographiques très particulières. Un des lacs possède d’ailleurs une bactérie que l’on ne peut retrouver que dans deux autres endroits sur Terre.

Koshikijima

Koshikijima

Nagamenohama

Koshikijima

Koshikijima

Nagamenohama

Koshikijima

Koshikijima

Point de vue Nagamenohama

Koshikijima

Koshikijima

Nagamenohama : Namako-Ike

Koshikijima

Koshikijima

Plage de Koshiki

Koshikijima

Koshikijima

Plage de Koshiki

Ecole Primaire

Lors de ma promenade à vélo, je suis tombé par hasard sur une ancienne école primaire, fermée depuis trois ans à cause du manque d’élèves. En effet, ils n’étaient que trois élèves et deux professeurs l’année de la clôture. Le vieillissement de la population est le plus gros problème de Koshiki. Les trois îles ne possèdant pas de lycée, les enfants sont obligés de quitter leur habitation à l’âge de 16 ans afin de poursuivre leurs études à Kagoshima. Même après leur scolarité, ils reviennent rarement sur l’île puisqu’il manque cruellement de travail (les seuls possibilités étant de succèder le travail de ses parents ou de travailler dans l’administration).

Koshikijima

Koshikijima

Fresque pour commémorer la dernière année de l'école

Koshikijima

Koshikijima

Salle de sport

Koshikijima

Koshikijima

Couloir de l'école

Koshikijima

Koshikijima

Salle de classe

Koshikijima

Koshikijima

Ecole primaire de Koshiki

Koshikijima

Koshikijima

Douches où se lavaient les éléves

Koshikijima

Koshikijima

Entrée de l'école

Koshikijima

Koshikijima

Ecole primaire

Koshikijima

Koshikijima

Salle d'expérience

Koshikijima

Koshikijima

Serpillère pour faire le ménage

Musique

L’office de tourisme de Koshiki fait donc tout son possible afin de promouvoir le tourisme et attirer des gens sur l’île. C’est ainsi que j’ai eu la chance d’être tombé sur un mini-festival de musique en plein-air, organisé par la mairie. Parmi les artistes figurait un groupe de jeunes habitans de Koshikijima, jouant du gottan. Cet instrument ressemble à un shamisen, à l’exception près que le gottan est entièrement fait en bois et non avec de la peau de chat. Les villageois l’appelent d’ailleurs le “shamisen des pauvres”. Pour la fin du concert, nous avons eu droit à une performance musicale des deux dernières geishas de l’île, âgées dans les quatre-vingts ans.

Koshikijima

Koshikijima

Festival en plein air

Koshikijima

Koshikijima

Jeunes joueurs de Gottan

Koshikijima

Koshikijima

The Last Geishas

Koshikijima

Koshikijima

Gottans

Autres photos :

Koshikijima

Koshikijima

La campagne japonaise

Koshikijima

Koshikijima

Koshikijima

Koshikijima

Machine broyeur de glace

Koshikijima

Koshikijima

Mééé

Koshikijima

Koshikijima

Maison typique

Koshikijima

Koshikijima

Café Koshiki

Koshikijima

Koshikijima

Café de Koshiki

Koshikijima

Koshikijima

Koshikijima

Koshikijima

Koshikijima

Koshikijima

Koshikijima

Koshikijima

Koshikijima

Koshikijima

Le rocher "Koshiki" qui a donné son nom aux îles

Koshikijima

Koshikijima

Champs et tombes

Koshikijima

Koshikijima

Ruine d'ancien château

Koshikijima

Koshikijima

épouventail

Koshikijima

Koshikijima

Koshikijima

Koshikijima

Miaw