Retrouvailles avec la Master System II

Une fois n’est pas coutume, voici aujourd’hui un petit billet, plus personnel, à propos d’une ancienne console qui a fait une partie de mon enfance : la Master System de Sega.
Pour remettre les choses dans leur contexte, la Master System est issue de la même génération (la troisième) que la NES. Cette dernière est la première console de salon de l’ennemi de Sega d’antan : Nintendo. La firme de Kyôto aura d’ailleurs eu raison de Sega, puisque la NES s’est vendue à plus de 60 millions d’unités tandis que la MS a atteint timidement les 13 millions d’unités écoulées. La date de sortie ainsi que le catalogue de jeux y sont évidemment pour quelque chose …

Au départ, la mascotte de Sega était Alex Kidd, mais celui-ci faisait pâle figure à côté de Mario, qui connaissait un succès sans précédent chez Nintendo. Par conséquent, Sega est reparti de zéro et a donné naissance à Sonic the Hedgehog.

Il faut savoir également qu’une autre version, appelée Master System II, est sortie par après et présentait un design plus arrondi. C’est ce modèle là que je possède. Pris alors d’une certaine nostalgie, j’ai ressorti récemment la MSII des cartons pour pouvoir rejouer aux jeux de ma douce enfance. Les voici en photo :

Il manque Alex Kidd : in Miracle World puisque celui-ci est directement intégré dans la console. Pour le lancer, il suffit simplement de démarrer la console sans aucune cartouche d’insérée. En plus d’Alex Kidd, je me souviens plus particulièrement du premier Sonic ainsi que de WonderBoy III. Comme beaucoup de jeux de l’époque, il n’y avait pas de système de sauvegardes. Par conséquent, il fallait terminer ses jeux d’une traite ou alors noter des codes qui faisaient office de check-points. C’est pour cette raison que je n’ai jamais, ô jamais, pu finir la plupart de mes anciens jeux … qui n’étaient pas si simples que cela !

Quant aux accessoires, je possède le LightPhaser, qui n’est autre qu’un pistolet optique, et qui est notamment jouable avec le jeu Operation Wolf.

Enfin, ce qui est incroyable avec les anciennes consoles, c’est leur durée de vie. Après plus de 10 ans, celles-ci fonctionnent toujours ! Ce n’est pas comme ma Xbox 360 que j’ai dû changer trois fois suite à des problèmes de natures diverses. Evidemment, la complexité architecturale des consoles entre ces deux générations est d’un autre niveau …